jeudi 8 décembre 2011

Comment se construisent les inégalités de genre. Partie III

3 commentaires
Voici la troisième et dernière partie de mon billet, toujours dans le cadre des "guests" des "Vendredis Intellos". J'en profite au passage pour remercier une nouvelle fois Mme Déjantée pour cette opportunité.

mercredi 23 novembre 2011

Comment se construisent les inégalités de genre. Partie II

4 commentaires
Voici la seconde partie de mon billet, toujours dans le cadre des "guests" des "Vendredis Intellos". J'en profite au passage pour remercier une nouvelle fois Mme Déjantée pour cette opportunité. 

Dans la première partie de ce billet, j'ai essayé de montrer comment les filles et les garçons étaient socialisés de manière différente au sein de la famille et à l'école. Dans cette deuxième partie, je vais m'intéresser à la socialisation de genre au sein de deux autres instances de socialisation : les industries culturelles et médiatiques (essentiellement la culture de masse) et le groupe de pairs. Les sociologues (et les médias) ont souvent tendance à opposer ces deux dernières instances de socialisation aux deux premières, notamment lorsque sont discutés l'existence d'une culture jeune ou les effets des médias (télévision, internet) sur les enfants et les adolescents. Cependant, concernant les questions de genre, les effets socialisateurs des médias et du groupe de pairs semblent renforcer la socialisation différenciée réalisée par la famille et l'école, même si l'on peut constater quelques dissonances. 

jeudi 10 novembre 2011

Comment se construisent les inégalités de genre. Partie I

11 commentaires
Un billet un peu particulier aujourd'hui, puisqu'il s'agit d'une "commande" faite par Mme Déjantée dans le cadre des "guests" de son site "Les Vendredis Intellos". J'en profite au passage pour souhaiter la bienvenue sur ce blog à toutes les lectrices et tous les lecteurs des VI. 

mercredi 2 novembre 2011

Oui, le féminisme change nos vies

2 commentaires
Chose promise, chose due, voici ma petite note de lecture sur Le féminisme change-t-il nos vies ?


Comment le féminisme change nos vies


Il s'agit d'une "petite encyclopédie critique" (selon le nom de cette récente collection des éditions Textuel, dirigée par deux politistes de Lyon, Philippe Corcuff et Lilian Mathieu) consacrée aux "acquis irréversibles comme [aux] enjeux d'avenir" de la pensée et de la lutte féministe. L'ouvrage, dirigé par Delphine Gardey, rassemble des contributions de sociologues, politistes et anthropologues de l'équipe des Etudes Genre de l'université de Genève.

dimanche 30 octobre 2011

Il faut enseigner la théorie du genre en SVT !

2 commentaires
Il ne vous a sans doute pas échappé qu'une polémique s'est développée ces derniers mois autour des nouveaux programmes de SVT (Sciences et vie de la terre) de première, qui portait principalement sur le chapitre intitulé "Devenir homme ou femme". Elle a été depuis balayée de l'actualité médiatique par de nouveaux sujets (mort de Kadhafi, élections en Tunisie et autres sauvetage de l'euro) selon un processus bien connu. Néanmoins, plusieurs raisons (structurelles et conjoncturelles) m'invitent à revenir dessus. Tout d'abord, si Denis a voulu faire "Une heure de peine" à cause des polémiques engendrées par les émeutes de banlieue en 2005, pour moi ce fut celle sur "la théorie du genre" - ce qui explique pourquoi les questions de genre seront assez présentes sur ce blog. Par ailleurs, je suis tombé hier par hasard sur le communiqué des députés du groupe SRC appelant au boycott du groupe de travail sur les manuels scolaires. Et quelques heures plus tard, je suis tombé sur cette tribune un peu plus ancienne visant à décrypter cette polémique. Enfin, j'avais esquissé ma position sur cette question dans mon premier billet, et j'avais espéré quelques réactions en commentaire, ce qui ne fut pas le cas.

samedi 29 octobre 2011

Des séries en revue

0 commentaires
Edit : J'ai pas eu le courage de me pencher sur le code html pour faire de belles notes de bas de page. Du coup, tout est dans des parenthèses. Désolé pour la lourdeur. 

On va encore parler de séries télé, mais en adoptant un spectre bien plus large (sociologie économique, sociologie des professions, narratologie, cultural studies). Et pour ceux qui sont réfractaires à cet nouvel art, ne vous inquiétez pas, on parlera bientôt de sujets plus "sérieux" (des idées de billets sur la socialisation et sur les acquis des études de genre).

mardi 18 octobre 2011

Faut-il avoir suivi un cours sur le genre pour regarder Grey's Anatomy ?

0 commentaires
EDIT : les notes de bas de page ne fonctionnent que dans un seul sens :( Sorry. Je vais essayer de régler le problème.


Préambule épistémologique



Je me dois de préciser dans ce préambule qu'il n'existe pas de "petits" objets pour les sciences sociales. Une série télé (en particulier une série non "noble"1) utilisée comme matériel sociologique ne constitue pas une petite transgression à la norme académique qu'on peut s'autoriser sur un blog. Elle représente une source d'informations réelle et pertinente pour le sociologue. Toutefois, l'étude des différents biens culturels "de masse" est assez récente et n'a acquis une certaine légitimité que très récemment. Je vous renvoie, à ce sujet, à l'introduction du billet de Pierre Mercklé (sur un épisode de Grey's Anatomy) qui présente bien l'histoire académique sur cette question.